Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
COM
Nouvelle Calédonie
Polynésie Française
Saint Pierre et Miquelon
Wallis et Futuna
Contact
Adhérer au SNALC
Détachés
CANOPE
CNED
Ecoles Militaires
Etranger
AEFE
Expatriés
Recrutés locaux
Résidents
Autres pays
Andorre
Monaco
Autres réseaux
Ecoles Européennes
MEAE
Mission Laïque
Outre-mer
DOM
Guadeloupe
Guyane
Martinique
Publications
Nos articles

GUYANE : état des lieux du personnel non titulaire

© FreePik

Le SNALC Guyane a pris connaissance du dernier rapport : « repères et références statistiques 2022 » réalisé par les agents d’enquêtes statistiques et élaboré par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du MEN (Ministère de l’Éducation Nationale).

LES AGENTS ENSEIGNANT SUR NOTRE TERRITOIRE :

En Guyane la part des enseignants non titulaires dans le premier degré s’élève à 11% (DROM : 6,8% / France métropolitaine : 1,1%) et la part des enseignants non titulaires dans le second degré s’élève à 25,5% (DROM : 19,6% / France métropolitaine : 8,2%) soit le deuxième taux le plus important après Mayotte (52,3%)

LES AGENTS REALISANT D’AUTRES MISSIONS :

Des missions de soutien à l’enseignement ou à l’animation pédagogique, d’assistance éducative, de direction ou d’inspection et d’administration, logistique, santé et social sont également réalisées à 71% par des personnes non titulaires dans notre académie (l’effectif le plus élevé correspondant aux 1360 personnes de vie scolaire).

Le SNALC Guyane rappelle que le service public d’éducation nationale en Guyane repose avant tout sur les 9 494 agents titulaires ou non, de l’enseignement public qui réalisent leurs missions quotidiennement.

QUELLES SOLUTIONS PROPOSE LE SNALC GUYANE ?


Le SNALC Guyane demande un traitement juste et équitable pour les agents non titulaires. Le mouvement national à gestion déconcentrée (=système de mutation et d’affectation des agents) tel qu’il existe aujourd’hui fait des agents non titulaires la variable d’ajustement d’un service public malmené.

Le SNALC Guyane demande une formation de qualité et adaptée aux besoins des personnels pour les agents non titulaires tout au long de leurs missions dans notre service public.

Le SNALC Guyane demande une hausse de la rémunération de l’ensemble des personnels de l’éducation nationale afin de rendre notre service public plus attractif, d’éviter la précarité et de mettre fin à la crise des recrutements.

Le SNALC Guyane demande une transparence des procédures de recrutement des agents non titulaires.

Le SNALC Guyane revendique un concours spécifique pérenne réservé aux contractuels, sous condition d’ancienneté et basé sur une validation des acquis professionnels.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi