Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
COM
Nouvelle Calédonie
Polynésie Française
Saint Pierre et Miquelon
Wallis et Futuna
Détachés
CANOPE
CNED
Ecoles Militaires
Etranger
AEFE
Expatriés
Autres pays
Andorre
Monaco
Autres réseaux
Ecoles Européennes
MEAE
Mission Laïque
Outremer
DOM
Guadeloupe
Guyane
Martinique

AEFE – Postes d’expatrié

Poste expatrié
© Skitterphoto de Pixabay

La liste des postes d’expatriés à pourvoir est disponible depuis le mercredi 4 septembre. Sans surprise, cette liste est à nouveau très restreinte, puisque qu’il n’y a que 31 postes d’EEMPC2, soit une diminution de 20% du nombre de ces postes par rapport à l’année dernière.

Pour rappel, l’AEFE a subi une diminution des subventions de l’état. Elle s’est donc fixée comme objectif de diminuer encore ses effectifs en supprimant des postes d’expatriés et de résidents pendant trois rentrées successives. L’AEFE suit donc sa feuille de route en se privant progressivement de ses formateurs.

Le SNALC s’oppose à la suppression de ces postes d’EEMPC2 qui sont destinés aux enseignants dont une partie du service est dédiée à la formation. En effet, ces postes sont d’autant plus nécessaires que l’AEFE remplace aussi les postes de résidents par des personnes recrutées localement dont certaines n’ont jamais enseigné. Il est incompréhensible que l’AEFE se prive de ses formateurs alors que les besoins de formation augmentent.

Malgré le faible nombre de postes, si vous désirez proposer votre candidature sur l’un d’entre eux, envoyez-nous votre lettre de motivation et votre CV pour que nous puissions vous conseiller dans la construction de votre dossier. Si votre dossier est retenu par l’AEFE, vous serez convié à un entretien au siège de l’agence à Paris. Dans ce cas, notre syndicat vous proposera de vous faire passer un entretien « blanc » pour mieux vous préparer à cette étape cruciale pour l’obtention du poste que vous souhaitez obtenir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi