enseigner-etranger syndicat snalc
poste-aefe poste mission laique
poste cned poste canope
enseigner en outremer

Enseigner dans les DOM-COM

Déclaration liminaire du SNALC


Le SNALC tient à dénoncer une nouvelle fois la réforme des instances paritaires voulue par la loi sur la fonction publique. Cette pseudo-réforme neutralise l’action des syndicats, au mépris de leur mission démocratique de contre-pouvoir, de leur souci de l’équité, de leur efficacité, comme le montre l’expérience de cette CAPN. Le SNALC récuse le gel de l’avis du 3ème rendez-vous de carrière sur lequel est fondée la promotion à la hors classe. Le caractère pérenne de cet avis met sous le boisseau les qualités et la valeur professionnelle qu’un professeur peut développer après cet ultime rendez-vous. Le SNALC regrette que l’appréciation professionnelle ne soit pas développée par un commentaire littéral circonstancié propre à éclairer les collègues et les élus. L’ancienneté moyenne dans le grade des agents promus à la hors classe était de 16,4 ans en 2018. Elle est passée à 18 ans en 2019. Devant ce recul du moment de la promotion à la hors classe, qui oserait prétendre que le PPCR contre lequel le SNALC a voté lors de sa présentation au CTM de décembre 2016 apporte de meilleures perspectives de carrières que le système précédent ?

 

Prime covid



PRIME COVID


Le gouvernement a décidé le versement d’une prime exceptionnelle pour récompenser une implication plus forte des agents du fait de la crise se traduisant notamment par un surcroît significatif de travail quantifiable et objectivable, en présentiel ou télétravail. Cela peut être la conséquence d'une participation directe à la gestion de crise ou au maintien des missions essentielles de l'Etat dans des conditions exceptionnelles.
Cette prime, d’un plafond de 1 000€, est modulable en fonction de la durée d'implication des agents, notamment pour ceux des ministères qui organisent une rotation de leurs effectifs pendant cette période. Cette modulation est commune à l’ensemble des ministères et s’organise en trois niveaux : 330 / 660 / 1000 euros.

 

 

Droit de retrait enseignants



DROIT DE RETRAIT


Rigoureusement professionnel et soucieux d’aider les agents au plus près de leurs intérêts, le SNALC a saisi en urgence deux cabinets d’avocats spécialisés en droit administratif sur la question du DROIT DE RETRAIT, afin de disposer d’une expertise juridique fondée, dont nous vous livrons dans ce recueil les principales conclusions.


Nous espérons que celles-ci répondront à vos questions et vous permettront d’avoir une connaissance plus éclairée de ce droit de retrait : les conditions et les modalités de son exercice, mais aussi les risques et les alternatives.

 

C’est donc muni de ces éléments indispensables que vous pourrez prendre votre décision. Quelle qu’elle soit, le SNALC continuera de vous informer, de vous accompagner et de vous défendre.