Enseigner à l'étranger : les postes de résidents


aefe poste résident

La mission des enseignants résidents


Les enseignants certifiés et agrégés peuvent postuler sur des contrats de résidents afin d’enseigner dans les établissements de l’AEFE. Le contrat a une durée de 3 ans et ne peut être renouvelé désormais qu’une fois, la période du contrat maximale est donc de 6 ans. Celle-ci peut être éventuellement prolongée par dérogation de 3 années supplémentaires (BO 29 août 2019).

La mission d’un enseignant résident est essentiellement d’enseigner sa discipline, contrairement aux expatriés, dont une partie du service est dédié à la formation. L’enseignant peut être amené à évaluer les élèves dans un autre pays de la zone quand le nombre d’enseignants n’est pas suffisant localement. Les frais de déplacement et de logement sont alors pris en charge par le centre d’examen.

 

Les primes des enseignants résidents


Une indemnité spécifique de vie locale (ISVL) est attribuée aux enseignants qui ont un statut de résident. Le montant de cette prime est réévaluée chaque trimestre et dépend du coût de la vie et des conditions de vie locale.
Le dernier arrêté fixant le montant de l’ISVL date du 4 octobre 2019 et prend effet à partir du 1er octobre 2019.
Remarque : le groupe ISVL 6 correspond aux échelons 4 à 8 des certifiés ou aux échelons 2 à 4 des agrégés et le groupe ISVL 5 correspond aux certifiés à partir de l’échelon 9 jusqu’à la hors classe et aux agrégés à partir de l’échelon 5 jusqu’à la hors classe.

L’avantage familial est une somme qui est versée pour chaque enfant de sa naissance à ses 21 ans. Cette prestation correspond souvent au montant des frais de scolarité de l’établissement où exerce l’agent. Vous pouvez consulter le montant de l’avantage familial par pays qui est réévalué une fois par an.
Il est à noter que l’ISVL et l’avantage familial ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

 

Les conditions et le déroulement du recrutement


Pour postuler sur un poste de résident, il faut avoir enseigné au moins trois années sur le territoire français et vivre depuis au moins trois mois dans le pays. Ainsi, si vous obtenez un poste, votre contrat commencera sous la forme d’un contrat local d’une durée de trois mois afin d’être qualifié de résident. Durant cette période, le salaire est en général inférieur à celui d’un enseignant français.

Il n’y a pas de profil type pour postuler. Chaque année, les lycées établissent leur propre barème de recrutement. Une personne vivant déjà dans le pays aura un bonus qui le rendra prioritaire sur les autres candidats. Ensuite, on prendra en compte l’échelon et le corps puis les compétences informatiques ou linguistiques pour les disciplines non linguistiques. Une commission locale classera les dossiers et vous serez informé(e) de votre position à la suite de cette commission. Si vous êtes classé(e) premier(e), vous aurez 72h pour accepter le poste, il est très fréquent que des collègues se désistent, ainsi il n’est pas rare qu’un candidat classé au-delà de la troisième place obtienne le poste convoité.


Informations complémentaires


Les dates à retenir

Les postes seront publiés à partir du 10 janvier 2020 sur le site de l’AEFE. En fonction du pays, vous devrez remplir un dossier sur une plateforme en ligne ou envoyer directement votre dossier à l’établissement et/ou l’ambassade du pays. Renseignez-vous sur le site de l’AEFE pour connaitre les modalités de candidature. Afin d’augmenter fortement vos chances d’obtenir un poste, nous vous conseillons de nous envoyer votre CV et votre lettre de candidature. N’hésitez pas à nous solliciter via la page contact de notre site.